Contact

Immersions entre ciel et terre : Saison 2013 à la Montagne des Singes et la Volerie des Aigles

Immersions entre ciel et terre : Saison 2013 à la Montagne des Singes et la Volerie des Aigles

UN PROJET À NOUS SOUMETTRE ?

Discutons-en

Immersions entre ciel et terre : Saison 2013 à la Montagne des Singes et la Volerie des Aigles

A la Montagne des Singes

les acrobaties commencent le 23 mars !


Revêtus de leur manteau d’hiver, les quelques 200 Macaques de Barbarie vivant en liberté à la Montagne des Singes se mettent en scène dès le
23 mars prochain.

C’est en effet grâce à cette épaisse fourrure que les hôtes du parc, originaires des montagnes du Moyen Atlas (Maroc), ont pu affronter le froid alsacien
durant l’hiver.

A l’approche de la saison douce, les Magots s’apprêtent une nouvelle fois à partager leur environnement avec les visiteurs, pour une année riche en
découvertes et en observations…

Au fil d’une promenade d’une heure environ, les visiteurs évoluent dans ce parc de 24 hectares au contact des animaux !
En effet, à la Montagne des Singes, ni cage ni barreaux ne séparent les Magots du public… C’est donc en toute liberté que les singes vivent au
quotidien dans ce parc arboré, jouent, se chamaillent, s’épouillent, grimpent aux arbres… Des scènes de vie courante au cours desquelles les animaux
dévoilent leur comportement social, parfois semblable à celui des Hommes… Un spectacle fascinant qui se déroule sous les yeux ébahis des adultes et enfants tous les jours du 23 mars au 11 novembre 2013.

Mais à la Montagne des Singes, les visiteurs ne sont pas que de simples spectateurs ! Ils sont aussi conviés à interagir avec les animaux en leur offrant du pop-corn, distribué gratuitement à l’entrée du parc. Une friandise dont raffolent les Magots
et qui permet aux petits comme aux grands de vivre des moments rares et des sensations fortes, plébiscités chaque saison par 300 000
promeneurs.

Découverte grandeur nature…

Dans une approche pédagogique et ludique, la Montagne des Singes met en place de nombreuses animations interactives.

Les visiteurs peuvent ainsi assister toutes les 45 minutes à des séances de nourrissage commentées. Un moment instructif au cours duquel
un guide délivre, en français et en allemand de précieuses informations sur les Macaques de Barbarie et leur quotidien en milieu naturel. Les comportements
sociaux de cette espèce et ses spécificités n’auront plus de secret pour les visiteurs !

Le parcours est également enrichi de plusieurs dispositifs ludiques qui jalonnent le circuit de près d’1 km. Ces panneaux explicatifs apportent toutes les clés pour mieux comprendre la façon dont vivent ces animaux. En complément, tout au long du
circuit, des guides trilingues partagent leurs connaissance des Magots avec les visiteurs, décrivent certains comportements spécifiques et
répondent aux questions des passionnés.

Pour les plus jeunes, un jeu de piste divertissant permet de se familiariser avec les Macaques de Barbarie tout en s’amusant. Enfin, un espace vidéo et un pavillon d’informations clôturent la visite pour peaufiner sa connaissance de ces animaux captivants !

… et conservation de l’espèce

Plus qu’un simple parc animalier, la Montagne des Singes agit avant tout pour la protection des Macaques de Barbarie. Depuis
2008, cette espèce est classée « en danger » par la Liste Rouge UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Moins de 10 000 Magots
subsisteraient actuellement en Afrique du Nord…

Depuis sa création en 1969, la Montagne des Singes joue donc un rôle primordial dans la conservation de l’espèce. Au-delà des
actions de sensibilisation menées auprès du public, elle accueille régulièrement des universitaires dans le cadre de travaux de recherches, en vue d’une meilleure connaissance des animaux et de leurs comportements naturels.

De part son activité, le parc maintient également une précieuse réserve génétique et renforce les populations sauvages en
réintroduisant des groupes entiers d’animaux dans l’Atlas marocain (près de 600 singes).

La Volerie des Aigles

prend son envol le 28 mars 2013 !


Au terme d’un repos hivernal bien mérité, les rapaces de la Volerie des Aigles de Kintzheim reprennent du service ! Les oiseaux de proie de ce
parc énigmatique s’élancent et entrent en scène dès le 28 mars pour émerveiller quotidiennement les visiteurs. Au programme : une nuée de nouveautés
pour d’authentiques bouffées d’air frais !

Rendez-vous devenu incontournable : comme chaque année,

la majestueuse patrouille s’étoffe cette saison de plusieurs nouveaux individus :

Dont un Vautour Moine, qui a vu le jour l’année dernière, intègre désormais l’escadrille… Avec ses près de 3 mètres d’envergure, le plus grand rapace diurne d’Europe fait prendre encore plus de hauteur au spectacle ! A ses côtés, évolue un Pygargue à tête blanche. Avec
sa fière allure, cet emblème national des Etats-Unis surprend par sa rapidité. Ce véritable athlète peut atteindre jusqu’à 70 km/h en vol
battu. Une prouesse digne de ce remarquable pécheur…

Chaque jour, pendant près d’une heure et demie, la Volerie des Aigles présente 30 espèces parmi les rapaces diurnes et nocturnes
les plus majestueux et remarquables. Parés de leurs plus beaux plumages, les aigles, vautours, milans, buses, condors, percnoptères, faucons et autres
acolytes dévoilent ainsi un à un leurs talents. Au total, près de 70 oiseaux diurnes et nocturnes produisent au pied du château de Kintzheim vols libres,
attaques sur leurre, exercices d’adresse, de vitesse et autres acrobaties… Un spectacle de haut vol qui fascine à chaque représentation petits et grands.

La Volerie des Aigles reste la première volerie de France, tant en terme de longévité puisqu’elle souffle en 2013 ses 45 bougies qu’au niveau de
sa fréquentation avec près de 150.000 visiteurs chaque saison, sur 8 mois. Incontestablement, elle représente un site unique en son genre, permettant d’ admirer en plein ciel le comportement naturel de ces oiseaux d’ordinaire inapprochables.



Sur la trace des oiseaux

Afin de permettre aux visiteurs de mieux appréhender les oiseaux de proie, la Volerie des Aigles tient à informer les curieux sur
le mode de vie, l’alimentation, le vol ou encore la reproduction de ces drôles d’oiseaux. A cet effet, une exposition pédagogique et attractive est accessible dans la cave voutée du château médiéval de Kintzheim, classé monument historique.

Le site dédie également plusieurs animations pour découvrir tout l’univers des oiseaux de proie et être au plus proche d’eux.

A commencer par l’entracte, devenu incontournable entre chaque représentation : « Oiseaux de nuit, rencontres de jour ».
Le temps du spectacle, quelques chanceux peuvent côtoyer 4 à 5 espèces de rapaces nocturnes, habituellement farouches. Les plus hardis, à commencer par les
plus jeunes, peuvent ainsi mettre au vol certains spécimens (chouette effraie, chouette lapone, grand duc de verreaux…) et poser leurs questions aux
dresseurs.

Distribué à l’entrée du parc, un questionnaire pousse par ailleurs les enfants à se renseigner sur de nombreux aspects de la vie des
oiseaux de proie de façon ludique.

Enfin, de mai à juin, le parc accueille très régulièrement des scolaires pour des sorties éducatives et insolites en plein air ! Dans le
cadre de réels projets pédagogiques avec les écoles, les élèves peuvent assister à un spectacle privatif à couper le souffle et être
sensibilisés à la sauvegarde de la biodiversité.

Un nid douillet pour les rapaces

Afin de participer à la conservation des rapaces, la Volerie des Aigles est le premier site en France à s’être doté d’un centre spécialisé en reproduction des rapaces en captivité. Equipé des techniques les plus innovantes (sexage par empreinte génétique,
insémination artificielle, incubation…), ce lieu comporte une salle d’insémination, une salle d’incubation, un éclosoir et une salle d’élevage.

Ainsi, chaque saison, la Volerie des Aigles accueille plus de 50 nouveau-nés, dont certains intègrent le spectacle par la suite.
Les oisillons nés dans le centre y passent les dix premiers jours de leur vie où ils sont nourris avant d’être remis à leurs parents.