Contact

L’épopée de l’équipe du Projet Esperanto touche à sa fin :  le catamaran a largué les amarres depuis Saint François en Guadeloupe pour une seconde traversée de l’Atlantique ! Destination : la Trinité sur Mer !

L’épopée de l’équipe du Projet Esperanto touche à sa fin : le catamaran a largué les amarres depuis Saint François en Guadeloupe pour une seconde traversée de l’Atlantique ! Destination : la Trinité sur Mer !

UN PROJET À NOUS SOUMETTRE ?

Discutons-en

L’épopée de l’équipe du Projet Esperanto touche à sa fin : le catamaran a largué les amarres depuis Saint François en Guadeloupe pour une seconde traversée de l’Atlantique ! Destination : la Trinité sur Mer !

Fondée par 3 couples aux qualifications complémentaires, l’association Projet Esperanto a quitté la France fin août 2009 pour un Tour de l’Atlantique nord en voilier, avec pour objectif de sensibiliser par l’image les jeunes de 8 à 10 ans aux problèmes environnementaux liés aux ressources en eau.

Au programme : la réalisation de 4 courts métrages avec 4 écoles de continents différents qui tourneront, l’une après l’autre, un chapitre du conte écrit par l’équipe de Projet Esperanto : Les Aventures d’Esperanto, ainsi qu’un documentaire qui viendra compléter la démarche de sensibilisation en étudiant le regard que portent les protagonistes des 4 courts métrages, sur les problèmes écologiques de leurs pays respectifs, en rencontrant les acteurs locaux.

Fin de la quatrième et dernière étape du Projet Esperanto !

C’est avec un accueil chaleureux et immédiat de l’école de Débibakas et de son directeur Eric Seveno, que l’équipe de Projet Esperanto est arrivée le 2 avril à Saint François sur l’île de Grande Terre en Guadeloupe.

Pour cette étape finale, l’équipe de Projet Esperanto souhaitait sensibiliser les enfants guadeloupéens aux menaces qui pèsent sur les récifs coralliens, mais aussi les informer des solutions qui existent pour leur sauvegarde.

Deux amis à l’écran comme dans la vie pour interpréter Tristan et Esperanto

« Amis dans la vie, ces deux enfants ont su convaincre l’équipe d’Esperanto de former le duo pour la partie fiction ainsi que pour la partie documentaire. » commente Nathalie Binoche, Comédienne et coordinatrice des jeunes acteurs en herbe de Projet Esperanto.

Originaires d’Haîti pour le premier et des Antilles pour le second (tout deux au premier rang sur la photo), Baunie et Clyd ont endossé respectivement les rôles de Tristan et d’Esperanto pour ce dernier opus.

Ce dernier épisode fut le plus long tournage du Projet Esperanto

« Il représente aujourd’hui, en brut, plus de 60 heures de film ! » raconte Alexis Even, Cadreur-Monteur du Projet Esperanto. « Des heures de rushs ou Esperanto a lutté contre Sandor et ses alliés, rencontré la belle Loucina et son royaume de la mer, fit face au maléfique prédicateur le tout accompagné de son acolyte : Tristan. » ajoute Cécile Ruiz, Réalisatrice.

Ce tournage aura été des plus importants avec, pour la première fois, 4 jours avec plus d’une vingtaine de figurants ! Des élèves de CE2 et de CM1 de l’école Débibakas ont donc rejoint la classe de CM2 sur les différents plateaux. Notamment pour une scène phare : celle de la taverne ou Esperanto doit se battre pour la première fois de ses aventures…

« Ce fut une véritable usine à décors : 20 bombes de mousse, des dizaines de pots de peinture, 12 pinceaux, 43 paires de gants, des bobines de fil de fer interminables, 200 épingles à nourrice, des kilos de papier mâché et surtout des heures de patience ont été nécessaires pour réaliser le dernier chapitre des aventures d’Esperanto » raconte Edouard Masseau, Président de Projet Esperanto.

Une action commune avec les acteurs locaux !

Pour la partie documentaire, Projet Esperanto a travaillé avec le magazine GaiaSoleil :

« Pour le documentaire respectif à cette étape Guadeloupéenne les enfants ont du écrire un dossier sur les récifs coralliens pour le titre GaiaSoleil. C’est ainsi qu’ils ont été chargés de se répartir les taches telles que la réflexion sur la problématique, le découpage de chapitres, la prise de photos sur le terrain, la réalisation d’interview auprès d’acteurs locaux ou encore les diverses recherches. » explique Anne-Charlotte Le Jeune, la Responsable communication du Projet.

Les enfants sont arrivés un mercredi matin sur la plage de raisins clairs à Saint François, où ils ont assisté à une exposition réalisée et animée par l’association partenaire : Terre d’avenir. « Ils ont pu apprendre ce qu’est exactement un récif corallien, à quoi il sert, quelles sont les menaces qui pèsent, mais surtout quelles sont les solutions pour le protéger. » souligne Grégoire Even, Consultant Environnement du Projet.

Suivez le retour de Projet Esperanto en direct grâce à la balise http://www.facebook.com/l/fd282;www.projet-esperanto.fr en tapant sur l’onglet CARTE !

Retrouvez les aventures de l’équipe de Projet Esperanto sur leur blog :

http://projet-esperanto.blogspot.com/

Ainsi que les photos de toutes les étapes sur http://www.flickr.com/photos/projetesperanto/sets/

Pour plus d’informations consultez le site internet www.projet-esperanto.fr