Contact

Goliath présente son bilan de l’année 2012  et ses perspectives pour l’année 2013

Goliath présente son bilan de l’année 2012 et ses perspectives pour l’année 2013

UN PROJET À NOUS SOUMETTRE ?

Discutons-en

Goliath présente son bilan de l’année 2012 et ses perspectives pour l’année 2013

Les cadeaux « traditionnels » font de la résistance face au « boom » des tablettes tactiles pour enfants


Cette année encore, les festivités de Noël laissent derrière elles un joli flot de cadeaux pour les enfants ! Malgré une année marquée par le « boom »
des tablettes numériques, les jeux créatifs, de société ainsi que les poupées « monstres » pour les petites filles ont su tirer leur épingle du jeu.
Retour sur les tendances d’achat de ce Noël 2012 avec le Directeur Général de Goliath France, Philippe Bernard.

En 2012, les jeux pour les filles et les tablettes tactiles sont à l’honneur

Inspirés par la tendance des vampires et autres monstres effrayants, les fabricants de jouets ont proposé cette année une large gamme de poupées gothiques
et monstrueuses.

En effet, les jeux à l’honneur en 2012 étaient essentiellement à destination des petites filles, tels que les poupées Barbie en version gothique.

Outre cette tendance, les tablettes numériques ont pris d’assaut cette année les rayons des cadeaux pour enfants, des écrans interactifs
spécialement conçus pour les enfants. Les jeux d’action ont aussi été bien représentés avec des nouveautés régulières. Un secteur qui
évolue, entre autre, grâce à des opérations en magasin pour promotionner ces jeux.

Le secteur des jeux de société est la deuxième catégorie après le premier âge, cela malgré une baisse significative depuis deux ans. En
effet, il y a moins de 10 ans le jeu de société était la plus importante catégorie et surtout la plus rentable. Ce secteur a souffert car il n’existe pas
en France une culture du jeu, contrairement à l’Allemagne qui consomme beaucoup de jeux de société.

En France, les tendances fortes sont les jouets pour les enfants âgés entre 4-7 ans, la deuxième cible importante est à destination des adolescents et
des préadolescents avec les petits jeux d’ambiance nomades qui peuvent être utilisés rapidement entre amis.

2012, un noël placé sous le signe de l’optimisme

En septembre, les chiffres du marché de Noël étaient positifs
grâce aux produits permanents (produits distribués entre le 1er janvier et le 30 septembre). Les mois d’octobre et de novembre ont été plus bas que les autres (le marché au cumul des semaines 43 à 46 était en négatif à -7.9% mais
il est revenu positif en semaine 46 avec +1.1%). Cette période a permis aux distributeurs de préparer leurs catalogues ainsi que leurs rayons pour Noël
(mois d’octobre -12%).

Les chiffres du marché du jeu évoluent constamment,
le jouet étant une activité saisonnière, les résultats sont donc aléatoires d’un mois à l’autre. Auparavant les consommateurs réalisaient leurs courses
très tôt, cette année les achats ont été terminés plus tardivement, essentiellement durant décembre :

60% du chiffre d’affaires du secteur est réalisé sur les trois derniers mois de l’année, le mois de décembre représentant à lui seul plus de 30 % du
chiffre d’affaires annuel.

Le domaine de l’enfant n’est pour l’instant pas touché par la crise économique.
En effet, le marché français reste le deuxième en Europe, derrière la Grande-Bretagne, dopé par un taux de natalité élevé, l’étendue de
l’offre et le dynamisme de la distribution. Malgré le fait que les achats étaient encore plus tardifs que l’an passé, sachant que Noël était un mardi cette
année, les acheteurs ont pu disposer d’un week-end d’achat supplémentaire pour faire leurs achats.

Goliath, une entreprise en pleine expansion

«

Pour 2013, Goliath vise le développement d’une nouvelle catégorie de jeux, nous souhaitons élargir notre gamme de jeux et proposer plus de nouveautés.
»,

explique Philippe Bernard, Directeur Général de Goliath.

En termes de chiffres, Goliath représente 33 millions d’euros de chiffre d’affaires en réalisant sur la fin d’année 28 millions d’euros.