Contact

L’AFGES : 90 ans et un projet prometteur !

L’AFGES : 90 ans et un projet prometteur !

UN PROJET À NOUS SOUMETTRE ?

Discutons-en

L’AFGES : 90 ans et un projet prometteur !


Le 9 février prochain, l’AFGES fêtera ses 90 ans d’actions en faveur de la jeunesse d’Alsace. Un parcours exemplaire et édifiant, au cours duquel
l’association étudiante la plus ancienne de France a su améliorer sensiblement le quotidien de ses plus de 16 000 membres.


Et pourtant, l’avenir de l’association est aujourd’hui incertain : la convention liant l’AFGES au CROUS arrive à son terme fin 2013, et son
renouvellement n’est à ce jour pas assuré…

Malgré tout, l’AFGES poursuit de plus belle son combat en faveur de la jeunesse en lui dédiant un projet inédit en France.

Portrait d’une association engagée, qui fait rimer vocation avec action !

Un avenir prometteur

Voilà 90 ans que l’AFGES accompagne avec brio les jeunes alsaciens dans leur vie étudiante. Une mission que l’association pourrait bientôt ne plus mener…

En effet, la convention liant l’AFGES au CROUS et au CNOUS arrive à son terme le 31 décembre 2013. Son non-renouvellement obligerait l’association à
quitter les locaux du Restaurant Universitaire de « La Gallia » qu’elle gère depuis 87 ans et, par conséquent, à déposer le bilan.

En attendant la décision de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, l’AFGES démontre une nouvelle fois son engagement en faveur de la jeunesse à travers son ambitieux projet de Cités d’Avenir.

Construit à partir des attentes des étudiants et des acteurs socio-économiques, ce projet innovant favorise l’émergence de passerelles entre la jeunesse, le monde économique et les acteurs publics.

Une idée prometteuse que l’AFGES vous invite à découvrir à l’occasion des festivités marquant son 90ème anniversaire :

Samedi 9 février 2013, à partir de 9h30

Nouveau Patio de l’Université de Strasbourg

20 A, rue René Descartes à Strasbourg

Des jeunes au service de la jeunesse

Engagée auprès de la jeunesse dans sa globalité
, l’AFGES rassemble les associations d’étudiants de toutes les filières universitaires de Strasbourg (géographie, médecine, STAPS,
philosophie…), mais également d’autres formations supérieures de la région (IUT d’Haguenau, Sciences Po, écoles d’infirmiers…), desassociations culturelles (Orchestre Universitaire de Strasbourg, étudiants lusophones…) ou encore des regroupements d’étudiants étrangers (l’AEISEC Strasbourg, stages internationaux).

Soit plus de 16 000 étudiants issus d’une trentaine d’associations des campus alsaciens. Un nombre d’adhérents record pour une fédération
étudiante française !

Elle a pour mission première de représenter et défendre les intérêts des étudiants alsaciens. A ce titre, elle est largement soutenue par
les étudiants. Une nouvelle fois en décembre 2012, 70% des étudiants ont choisit l’AFGES lors des élections à l’Université de Strasbourg et au CROUS de
Strasbourg.

L’AFGES, ce sont aussi des services aux étudiants. Elle gère ainsi depuis 1927 le Restaurant Universitaire de « La Gallia », qu’elle a
fondé, et qui sert aujourd’hui 280 000 repas étudiants par an.

L’association accompagne également les étudiants dans leur vie quotidienne en leur apportant aide et conseils dans les domaines de la
santé, du logement, des démarches administratives, de l’emploi étudiant ou encore de l’obtention d’aides financières.

Pour et par les étudiants

L’AFGES est une association gérée par des étudiants, pour les étudiants. Tous ses membres sont des bénévoles, impliqués
dans la vie étudiante et désireux d’agir en faveur de la jeunesse.

L’Assemblée Générale de l’AFGES, qui regroupe plus de 120 étudiants administrateurs, élit chaque année le président et son bureau, chargés de gérer la
structure au quotidien et de prendre les décisions courantes.

Le Comité, composé de 60 étudiants administrateurs représentant toutes les associations étudiantes membres de l’AFGES, vote quant à lui les orientations
stratégiques, politiques et opérationnelles de la fédération.

L’actuel Président de l’AFGES, Thibaut Klein, a été réélu pour un troisième mandat d’un an le 7 novembre 2012.

Etudiant en Master de « biologie du développement et modèles de pathogénèse » à l’Université de Strasbourg, il est impliqué dans la vie
associative depuis plusieurs années.

Résolument indépendante et pluraliste,
l’association se refuse à prendre des positions sur des sujets ne relevant pas des questions de jeunesse.

L’AFGES est néanmoins investie au quotidien dans l’action politique en faveur des jeunes. La fédération est ainsi en contact permanent avec les collectivités territoriales (Villes, Conseil Général, Région Alsace…), et siège par ailleurs dans différents
réseaux associatifs (Comité régional des associations de jeunesse et d’éducation populaire, Chambre régionale de l’économie sociale…).

90 ans d’initiatives pour la vie étudiante

Le 9 février 2013, l’AFGES souffle ses 90 bougies, ce qui fait d’elle l’association étudiante française la plus ancienne encore en activité. Retour sur les évènements et réalisations qui ont marqués son
histoire :

Des haut-lieux de la vie étudiante

Créé en 1927 par l’AFGES, le Restaurant Universitaire « La Gallia » est aujourd’hui le plus ancien RU du pays en
activité. Une quarantaine de personnes y travaillent tout au long de l’année, préparant et servant environ 1000 repas quotidiens. Mais plus qu’un
restaurant, « La Gallia » est un lieu de rencontre, de débat et de dialogue à vocation sociale forte.

L’association y a également créé le K’VO, salle polyvalente à caractère culturel et festif, en 1985. Ce lieu mythique de la vie étudiante
strasbourgeoise a fermé ses portes en 2011, en raison de l’absence de réalisation des travaux de mise en sécurité par le propriétaire.

La santé, une priorité

Depuis sa fondation en 1923, l’AFGES a fait de la santé de ses étudiants une priorité. L’association a ainsi crée en 1925 le Strasbourg Etudiant Club
(devenu aujourd’hui le SUC -Strasbourg Université Club), premier club sportif pour les étudiants.

Trois ans plus tard, l’AFGES acquiert un sanatorium en Corse afin de lutter contre le fléau de la tuberculose qui touche de plein fouet le milieu étudiant.

Enfin, l’AFGES a fondé le premier centre de médecine préventive en France en 1929, après avoir développé la caisse de secours mutuels des
étudiants, précurseur des mutuelles étudiantes actuelles.

L’AFGES, force de propositions

Toujours désireuse de mieux représenter les étudiants, l’AFGES a activement participé à la création de la FAGE (Fédération des
Associations Générales Etudiantes) en 1989. Cette dernière est aujourd’hui la première organisation étudiante associative de France et
représente des milliers d’élus et de responsables associatifs étudiants de France entière.

Précurseur, l’association a mené dès 2003 une réflexion sur la fusion des universités strasbourgeoises, en publiant un livre blanc qui a
largement inspiré le fonctionnement actuel de l’Université de Strasbourg.

En 2012, l’AFGES a également publié un livre blanc « Vers une université d’Alsace », pour placer les questions étudiantes au cœur du
rapprochement entre les universités de Strasbourg et de Haute-Alsace.

Par ailleurs, depuis 2008, l’AFGES réalise chaque année « l’enquête régionale sur la vie étudiante », en partenariat avec l’Institut de
démographie de l’Université de Strasbourg, la MGEL et les villes universitaires alsaciennes, afin de mieux connaître les attentes des étudiants, et ainsi
de mieux les défendre.