Oxygen Logo

Contact

Études de cas - 14 octobre 2017

Ça buzz (aussi) dans le B to B !

La légende (et moi jusqu’à il y a cinq minutes…) raconte que le BUZZ et les campagnes de pub à 360° ne s’adressent qu’au grand public… Figurez-vous que c’est faux, complètement faux !
Bien entendu, il est beaucoup plus rare pour une entreprise de cibler des professionnels par le biais des réseaux sociaux, vidéos virales, street, guérilla marketing et tout le tralala.
Admettons.
Il parait qu’il ne faut pas trop plaisanter avec MÔsieur le professionnel, pour la crédibilité et l’image de notre entreprise.

Certes.

Il est cependant indispensable de noter que n’importe quel directeur ou décideur est lui aussi humain, qu’il possède une âme et un sens de l’humour (si, si) et que lui aussi est « HYPER AWARE à l’originalité ».

Partant de ce constat, AASTRA, 2ème acteur sur le marché de la téléphonie d’entreprise en France, nous a pondu une campagne sur mesure …
Les canaux de communications ne sont bien sûr pas (tous) les mêmes, dans un souci de visibilité…

Je m’explique :

Aastra a donc développé une stratégie de buzz pour le lancement de l’Aastra 5.000 (logiciel de téléphonie sur IP) via le mystérieux personnage de Pat Thomas.

Mais… qui c’est ce Pat Thomas ?

Ce cher Pat, est en fait salarié de EAR (Early Adopter Research), une firme (fictive) à la pointe de « l’avant-veille technologique » et à la recherche d’informations sur tout bruit relatif à de nouveaux projets dans la ToIP (Telephony over Internet Protocol).
Notre bestiole masquée avait pour objectif de récolter des informations concernant un nouveau produit dont le lancement semblait imminent.
Voilà pour les présentations.

Et… comment ce « truc » a bien pu créer le buzz ?!

C’est simple : comme n’importe quelle campagne de buzz, Aastra a usé des réseaux sociaux et des sites communautaires … (BAH OUAIS !) Sauf que cette fois on a eu droit à un concept assez différent !
Puisque l’on s’adresse à des PROS, il faut aller trainer sur les réseaux PROS (OF COURSE !)
C’est ainsi que Patou, comme tout bon salarié s’est inscrit et a poké toute la profession sur VIADEO, LinkedIn… Mais aussi Facebook, MySpace…
Aastra a également conclu un partenariat avec le journal spécialisé Phonéthik, qui a publié une interview de Pat, histoire d’accroître sa notoriété auprès des professionnels !
En parallèle, une série de 6 vidéos (en ligne sur DailyMotion et Youtube) a été tournée dans les salons dédiés à la téléphonie d’entreprise. On y voit les employés d’Aastra doté du masque (carrément IN) de Pat Thomas qui cherchent des infos à travers les stands…
L’opération a été communiquée auprès des bloggeurs spécialisés…
Un mini jeu vidéo a également été créé pour aider le personnage à trouver les infos dont il avait besoin…
La cible (HYPER AWARE, rappelez-vous) a donc pu profiter de toute cette mise en scène digitale !

Donc… les retombées SVP ?

• Une centaine de personnes s’est prise au jeu de Pat Thomas en lui envoyant des indices.
• D’autres ont même proposé des partenariats à la société EAR ou fait parvenir leur CV.
• Trois blogs ont relayé l’opération de Pat Thomas et de sa société, JPL Conseil de Jean-Pierre Lagasse, NTIC au service des PME et Wireliess, le blog de David Combarieu.
• Le profil de Pat Thomas a réussi à récolter 571 contacts sur Viadeo et 101 sur Linkedin
• Coté vidéos, l’engouement a été encourageant, même s’il a décru au fur et à mesure des épisodes. Sur YouTube, où ils ont le plus été visionnés, le premier épisode a été vu plus de 700 fois, tandis que le dernier a suscité 160 visionnages.

Comparé à une campagne grand public, les résultats sont moindres me direz-vous ! J’ai envie de dire FAUX, complètement FAUX !
Jean-Denis Garo, chef du département marketing support d’Aastra France, rappelle que « L’écosystème télécoms en France est très restreint : il ne fédère pas plus d’un millier de personnes, c’est pourquoi nous sommes très contents de ces résultats ».
Donc en faisant rapidement le calcul, on comprend que la profession a LARGEMENT été touchée par ce petit buzz B to B…

Bon… et ça coûte cher une campagne comme ça ?

Eh bien figurez-vous que non ! En tout cas, celle-ci n’a pas couté grand-chose dans la mesure où elle a été réalisée en interne… par les employées d’Aatra eux-mêmes ! Une telle opération coûte donc cinq Community Managers et de l’ambition !

Merci à PAT THOMAS, le justicier masqué qui a bravement combattu le sectarisme dans le monde du marketing viral !!
NON, il est n’est pas réservé qu’au GRAND PUBLIC !

PARTAGEZ !

0 COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom
Adresse email
Votre commentaire

Nos réalisations
Etude de cas Waliceo
Etude de cas Waliceo
SOCIAL MEDIA, stratégie de contenu
Newsletter
Youtube
Blogchain by Oxygen
73 vues