Oxygen Logo

Contact

Bonnes pratiques - 12 novembre 2019

Plagiat et réseaux-sociaux, l’envers du décor.

Le plagiat est défini comme une “réplique frauduleuse d’une œuvre déjà existante en partie ou dans sa totalité afin de se l’approprier sans accord préalable de l’auteur ou d’un  ayant droit.” De plus en plus, on retrouve sur les réseaux sociaux des reprises de vidéos, photos ou citations publiées sans mention de l’auteur et sans autorisation dans le but de publier du contenu susceptible de faire grimper le nombre d’abonnés. Encore trop peu dénoncé, ce plagiat est aujourd’hui utilisé par certains dans un but lucratif.

Des pratiques à dénoncer !

Sylvain, ancien directeur artistique et rédacteur en chef chez Golden Moustache, a posté sur sa chaîne Youtube une investigation concernant le plagiat sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter, première vidéo mettant en lumière le sujet.

Pour obtenir des informations et dénoncer cette pratique, Sylvain s’est joué d’une agence de communication dont on taira le nom et a pu rendre compte de la rentabilité de ce business.

Cette agence gère deux types de comptes :

* Les comptes “faceless”, sans visage, qui ne représentent pas une personne physique. Ce sont des comptes sur des thèmes variés (voyage, citations, mode etc) qui ont des milliers voire des millions d’abonnés et qui sont alimentés uniquement par du plagiat, de la traduction de contenus ou de la reformulation dans le meilleur des cas. Ils servent de relais pour promouvoir les applications, sites ou différents demandeurs d’audience.

*Les comptes réels qui représentent de vraies personnalités, des influenceurs avec une réelle audience auprès de laquelle ils font de la publicité.

Au coeur de leur business, le plagiat.

Les gérants de ces comptes reprennent des contenus qu’ils trouvent sur Instagram, Twitter ou Facebook et les publient en se les appropriant, sans créditer les vrais auteurs. Ils peuvent aussi traduire des contenus initialement postés dans une autre langue, et parfois les reprendre, en les reformulant légèrement… En d’autres termes, ils plagient mais osent encore plus en créant un véritable business rentable autour de cette pratique illicite !

Plagiat et réseaux sociaux, ces pratiques frauduleuses apparaissent sur la toile, et parfois volontairement. Voici l’envers du décor.

Comment font-ils valoir du plagiat ?

Via ces contenus volés, ils cumulent des abonnés sur différents comptes ce qui leur permet de vendre des “boosts” : ces comptes riches en abonnés font de la publicité pour les comptes demandeurs, les clients, qui sont en général des applications ou marques émergentes à la recherche d’une première visibilité ou d’une base d’audience.  

De l’autre côté, les influenceurs au sein de l’agence font des campagnes publicitaires auprès de leurs abonnés, pour promouvoir les marques et autres clients.

Cette synergie permet l’élaboration de prestations qui se vendent minimum 5 000 € et peuvent monter jusqu’à 40 000 € selon les attentes… Selon Sylvain, pour avoir un ordre d’idée, il faut prévoir 10 000 € pour la création d’un compte Instagram qui atteindra 10 k abonnés en un mois : chiffre qui confère une certaine crédibilité à un compte !

Sur Instagram et Twitter, les reposts sont nombreux : beaucoup de comptes,de divertissement ou d’utilisateurs lambda, reprennent des images ou des citations jugées drôles ou intéressantes et les publient. Bien que ce soit tout aussi illégal, la pratique de ces agences a en plus une dimension non-éthique, ces dernières ayant pleinement conscience de leurs actes : gagner de l’argent sur le dos des plagiés

Avec des notoriétés de plus en plus biaisées, il devient difficile d’évaluer la réelle influence des personnalités sur les réseaux sociaux, phénomène handicapant pour les marques qui cherchent à pratiquer le marketing d’influence. Pour rétablir une transparence et remédier aux audiences faussées, Twitter s’est depuis quelques mois lancé dans une chasse aux faux comptes et aux comptes inactifs. 

De même, chez Oxygen nous veillons à la surveillance de ces pratiques en amont de toute élaboration de stratégie de marketing d’influence. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos experts en social media et digital.

besoin d'aide pour les relations presse, oxygen aide les entreprises

PARTAGEZ !

0 COMMENTAIRE(S)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom
Adresse email
Votre commentaire

Nos réalisations
Etude de cas Waliceo
Etude de cas Waliceo
SOCIAL MEDIA, stratégie de contenu
Newsletter
Youtube
Blogchain by Oxygen
116 vues