« L’Intelligence artificielle nous oblige à repenser nos contenus »

ERIC DUPIN

 

Intelligence artificielle, botjournalisme, éducation à l’information, fakenews : ces questions se posent aussi dans les médias pureplayers dont les rédactions vivent une sorte de « deuxième révolution digitale ».  Entretien avec Eric Dupin, rédacteur en chef de Presse-Citron.

 

Les médias se sont radicalement transformés ces dernières années. Où en êtes-vous aujourd’hui, vous qui faites partie des précurseurs ?

Eric Dupin : Paradoxalement, la transformation digitale touche aussi les entreprises digitales. Ce n’est pas parce qu’on est un pureplayer créé il y a 10 ans qu’on ne vit pas des disruptions comparables à celles qui ont ébranlé les médias classiques. Nous devons, comme eux, nous réinventer chaque matin et intégrer les innovations les plus récentes.

 

Lesquelles ?

Dans cette nouvelle donne, il y a l’intelligence artificielle et les assistants vocaux qui nous obligent à repenser nos contenus. Les contenus qui sont publiés sur internet jusqu’à aujourd’hui relèvent d’une certaine forme de pensée. Cela va sans doute évoluer pour intégrer les assistants vocaux. Ceux-ci, en venant en complément, dans les moments où on ne peut pas utiliser d’écran, faciliteront la recherche. Nous, les éditeurs, cela nous oblige à tenir compte de la règle qui veut qu’à une question concrète, j’apporte une réponse concrète… Ce qui prime, aujourd’hui, dans notre univers, c’est l’usage. Quelle cible pour quel type de consommation de quel média : voilà la question.

 

Finalement, vous êtes une usine de production de contenus que vous distribuez par tous les canaux…

Tout à fait. De nombreux supports, aussi bien numériques que matériels, sont susceptibles de recevoir ces contenus : les plateformes sociales, les réseaux de blogs, le téléphone, la tablette, la montre connectée, bien sûr… Notre travail consiste à sélectionner les supports et la cible.  On oublie parfois certains canaux de distribution, comme les livres blancs ou la newsletter. Ils ont l’air plus vieillot mais la newsletter, par exemple, n’est pas morte. Elle reste un média de proximité, un rendez-vous, qui fonctionne sur le canal de l’e-mail, avec une audience captive qui peut être fidélisée et traitée de manière personnalisée.  Un média, quel qu’il soit, devrait systématiquement penser à la newsletter et à la stratégie à mettre en place pour faire grossir sa communauté.

Intelligence artificielle

Quelles sont les tendances, concernant la newsletter ?

La personnalisation.  Les expérimentations de newsletters robotisées utilisant le machine learning montrent que l’on peut proposer au lecteur des contenus adaptés à ses centres d’intérêt personnels. Ce qui pose d’ailleurs une vraie question : celle de l’éducation à l’information. Il faut que l’on apprenne à utiliser notre propre intelligence pour contrer l’intelligence artificielle et ne pas se laisser enfermer dans une bulle affinitaire. C’est la garantie de notre liberté et de la démocratie.

 

Faut-il se méfier des robots ?

Les robots peuvent réaliser le travail répétitif de traitement de certaines informations, dans les secteurs sportif et financier, par exemple. En cela,  ils sont utiles. Mais un journaliste ou un éditorialiste ne pourra jamais être remplacé par un robot. Pourtant, il y a déjà des sites qui reposent intégralement sur des algorithmes. Ils sont totalement automatisés. Ils fournissent de l’information et sont capables de répondre à des questions de manière pertinente, à partir d’un énorme travail réalisé sur de la data. Ces sites sont de vraies machines de guerre, très efficientes dans certains domaines, comme celui des communes, ou secteurs, comme l’automobile. Il faut s’intéresser à tous ces sujets et se poser des questions.

0  commentaire ANNE MASSON, jeudi 13 juillet 2017 | L'actualité, Vie des médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Témoignages

“L'équipe OXYGEN RP a fait un superbe travail, Homido VR a acquis une meilleure visibilité dans les médias puisque nous avons pu développer notre activité aux Etats-Unis. Toute l'équipe a été très professionnelle et compétente et était présente pour nous à n'importe quel moment. Ils ont envisagé une stratégie de relations presse efficace et nous ont supporté dans nos campagnes de communication. La coopération a été particulièrement appréciée pour le lancement des lunettes de réalité virtuelle de Homido "mini" pendant le CES 2016 à Las Vegas. Merci OXYGEN de vous être dépassés pour nous amener au plus près de notre public aux Etats-Unis. ”

  Olivier Mondon , Responsable Communication et RP, Homido VR, Homido

Un renseignement? Une question?...

pagetype-interieur

Nous nous tenons à votre disposition pour répondre à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dans les meilleurs délais

Contactez-nous!

La Grande Aventure remporte le prix Silver des Relations Presse et publics

Grand Prix Strategies